Les plus grandes espèces de papillons oranges

Au printemps, l’arrivée des papillons oranges fait toujours quelque chose ! Qu’ils soient assortis de blanc, de noir ou encore de jaune, ces somptueux insectes ont tout pour nous émerveiller. Ceci dit, étant donné le grand nombre d’espèces qui existent, il n’est pas toujours facile de les différencier.

En revanche, il faut savoir que la plupart des papillons oranges appartiennent à la famille des nymphales, qui présentent des caractéristiques assez similaires. Aussi, avec quelques images de bonne qualité ainsi qu’une description précise, vous ne devriez pas avoir de mal à différencier les espèces ! 😊

Vous avez vu un papillon orange, et vous aimeriez savoir de quelle espèce il s’agit ? Cet article est spécialement fait pour vous !

Téléchargez notre e-book gratuit : 30 secrets pour reconnaître les papillons. Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter !

Où et à quel moment trouve-t-on des papillons oranges ?

Tout comme la grande majorité des autres papillons, les papillons oranges apparaissent habituellement dès le début du printemps. On peut généralement commencer à les admirer à la fin du mois d’avril, ou début mai.

Selon les espèces auxquelles ils appartiennent, les papillons oranges peuvent avoir un habitat très différent. Cependant, ils apprécient le plus souvent les milieux boisés et légèrement ombragés : sous-bois, prairies fleuries, lisières de forêt, bord de rivière, etc.

Comme c’est également le cas des papillons jaunes, la plupart des papillons oranges sont les papillons de jour. Ils ne sont donc pas attirés par la lumière, et se rendent rarement dans les maisons. On les trouve bien plus souvent dans leur milieu naturel qu’en ville.

Vous l’aurez compris : même s’il est toujours possible de dresser un petit portrait type du papillon orange étant donné que beaucoup appartiennent à la famille des Nymphales, il est préférable de les étudier au cas par cas.

Quelles sont les 9 principales espèces de papillons oranges ?

Les papillons aux ailes oranges sont extrêmement courants en Europe, et il s’agit certainement de la couleur la plus répandue pour cet insecte.

Aussi, comme vous le savez probablement, il existe une immense variété de papillons oranges, et on compte des milliers d’espèces différentes dans le monde. Toutefois, en Europe et plus particulièrement en France, seules quelques espèces sont vraiment communes. Aussi, il est parfaitement possible de les différencier, à condition d’en connaître les principales caractéristiques.

Dans la suite de cet article, nous vous présenterons donc les 9 espèces de papillons oranges les plus courantes en France.

Le Tabac d’Espagne

Le Tabac d'Espagne

Tout d’abord, le Tabac d’Espagne est un papillon de couleur orangée, avec de très jolies taches noires. Ce papillon orange a toutefois un léger dimorphisme sexuel : les femelles sont plus ternes que les mâles. De grande taille, ce papillon a une envergure généralement comprise entre 5 et 7 cm.

Le Tabac d’Espagne commence à voler assez tard, puisqu’on ne le voit apparaître qu’à la fin du mois de juin, jusqu’en septembre. Il s’agit d’un papillon très courant, que l’on trouve dans tous les départements de France. Il fréquente surtout les lisières de bois et de forêt, ainsi que les clairières, les jardins et parfois les bords de rivière.

Etant un papillon de jour, le Tabac d’Espagne ne quitte pas souvent son milieu naturel. Il n’est pas attiré par la lumière, et se rend rarement en ville.

Sous forme de chenille, le Tabac d’Espagne se nourrit surtout de violettes : violette de Rivinus, violette odorante, violette de Reichenbach, etc.

Le Damier Athalie

Le Damier Athalie

Le Damier Athalie a été nommé ainsi en référence à ses somptueuses ailes qui forment des carrés oranges sur un fond bruni, tels un quadrillage. Il s’agit d’un papillon de petite taille, puisque son envergure ne dépasse presque jamais 3.5 cm.

Ce papillon orange est présent dans l’ensemble de l’Europe, y compris dans l’extrême nord. Bien qu’il soit très courant en France, il est tout de même moins courant dans le sud. C’est surtout le cas en Corse, où il est complètement absent.

Le Damier Athalie apparaît habituellement entre le mois de mai et celui d’août. Il fréquente en particulier les zones humides telles que les bords de rivière. On peut également le rencontrer dans les clairières, les lisières de bois ou encore les prairies fleuries. Tout comme la précédente espèce, il s’agit d’un papillon de jour.

Quand il est encore sous sa forme de chenille, le Damier Athalie se nourrit principalement de mélampyre, de plantains et de digitales.

La Belle Dame

La Belle Dame

Très joli papillon aux ailes oranges tachetées de noir et de blanc, la Belle Dame est l’une des espèces les plus connues. Il s’agit d’un grand papillon, dont l’envergure varie le plus souvent entre 5 et 6 cm. Quand ses ailes sont repliées, la lettre « C » est clairement visible.

La Belle Dame a pour particularité d’être une espèce migratrice. Elle a donc la capacité d’effectuer des déplacements sur de très longues distances, à l’instar des oiseaux. Par ailleurs, Il faut savoir que la Belle Dame a des ailes bien plus solides que la majorité des papillons. Aussi, sa durée de vie peut facilement atteindre plusieurs mois, contrairement aux autres espèces.

La Belle Dame se distingue non seulement par son apparence atypique, mais également pour sa façon de se déplacer. En effet, ce papillon orange vole généralement en zig-zag, et de manière assez rapide.

La Belle Dame apprécie fortement les zones découvertes et ensoleillées : prairies fleuries, jardins, parcs, bords de rivière, etc. On peut l’apercevoir dès le mois d’avril, et ce jusqu’au début du mois de septembre. Elle est présente dans toute l’Europe, et en particulier dans le sud de la France.

Sous forme de chenille, la Belle Dame se nourrit en majeure partie de chardons, de lavande, d’orties et de bardane. Cela dit, elle peut également se nourrir d’une grande variété de végétaux, et c’est ce qui explique sa grande capacité de migration !

Le Robert le Diable

Le Robert-le-Diable

Le Robert le Diable est un magnifique papillon, que l’on identifie très facilement grâce à la forme très découpée de ses ailes. Celles-ci sont de couleur orangée, avec quelques tâches de jaune et de noir. Quand ses ailes sont repliées, elles forment la lettre « C ».

Ce papillon orange est de taille moyenne, et son envergure peut parfois atteindre jusqu’à 6 cm. Cependant, elle est plus souvent comprise entre 4 et 5.5 cm.

Papillon de jour, le Robert le Diable est plutôt courant en Europe. En France, il est présent dans l’ensemble des départements, y compris en Corse.

Très résistant à la fraîcheur, ce papillon apparaît dès les premiers jours ensoleillés, c’est-à-dire en février. Aussi, il est possible d’observer jusqu’à la fin du mois de novembre. Il apprécie particulièrement les zones boisées telles que les lisières, les forêts, les clairières, les haies ou encore les vergers.

Quand il est encore sous forme de chenille, le Robert le Diable peut avoir un large panel de plantes hôtes : ortie, noisetier, houblon, groseiller, marsault, etc.

Son nom fait référence à un personnage légendaire apparu dès le Moyen-Âge.

Le Cuivré commun

Le Cuivré commun

Le Cuivré commun est l’un des seuls Argus à ne pas être de couleur bleue. Ses ailes sont d’une belle couleur orangée, et son corps est de couleur brune. De petite taille, il a une envergure qui dépasse rarement 2.5 cm.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un papillon de jour assez commun que l’on peut trouver dans toute l’Europe. Il est d’ailleurs présent dans l’ensemble des départements français.

Ce papillon orange apprécie particulièrement les milieux ensoleillés. On le trouve donc habituellement dans des décors sablonneux, dans des jardins, vers des friches ou encore en bordure de chemin. On peut apercevoir le Cuivré commun dès le mois d’avril, et ce jusqu’en octobre. Lors des années un peu plus chaudes, il est même possible d’en voir en novembre.

Etant un papillon de jour, le Cuivré commun ne s’approche que très rarement des villes et ne rentre pas dans les maisons. Il n’est pas attiré par la lumière.

Sous sa forme de chenille, le Cuivré commun se nourrit principalement d’oseille, qu’il s’agisse de grande oseille ou encore d’oseille des prés.

La Petite Tortue

La Petite Tortue

La Petite Tortue est l’un des papillons oranges les plus connues : il est très fort probable que vous l’ayez déjà rencontré. Ce papillon est facilement reconnaissable par ses ailes orangées avec des tâches noires et blanches, ainsi que ses lunules bleues près des ailes postérieures. Ce papillon orange a une envergure comprise entre 4 et 5 cm, ce qui en fait une espèce de taille plutôt grande.

La Petite Tortue est présente en grand nombre dans l’ensemble de l’Europe, ainsi que dans tous les départements français. Très commune, on peut la trouver dans des zones très variées : milieux ouverts, parcs, jardins, dunes, bocages, etc. Aussi, bien qu’il s’agisse encore d’un papillon de jour, la Petite Tortue est régulièrement observée en ville.

On la voit apparaître dès le mois de février, et ce jusqu’en septembre.

La chenille de la Petite Tortue se nourrissent uniquement d’orties, une plante extrêmement courante, ce qui explique en partie pourquoi ces papillons sont aussi nombreux en Europe ! 😊

La Petite Violette

La Petite Violette

La Petite Violette est un magnifique papillon aux ailes oranges, avec des motifs noirs de toute beauté. Ce papillon orange est de petite taille, et son envergure est normalement comprise entre 2.5 et 3.5 cm.

La Petite Violette est présente dans l’ensemble des départements français, à l’exption des Landes, des Côtes-d’Armor et de la Corse. Elle fréquente principalement les clairières fleuries, les bois clairsemés et les pelouses calcaires. On la voit surtout apparaître, en deux générations, entre la mi-avril et le début du mois de septembre.

Cependant, il faut savoir que ce papillon orange est de plus en plus rare. Des mesures de protection commencent à être prises, notamment en France.

Enfin, sachez que la Petite Violette a pour particularité de voler très rapidement, et toujours à ras du sol !

Quand elle est sous forme de chenille, la Petite Violette se nourrit exclusivement de violettes, d’où son nom. Parmi les nombreuses espèces de plantes qu’elle peut manger, on peut notamment citer la violette odorante, la violette hérissée et la violette des chiens.

La Mégère et le Satyre

Le Satyre

La Lasiommata megera est un très joli papillon orange, dont le mâle et la femelle portent chacun son propre nom : le Satyre et la Mégère. Ayant une envergure comprise entre 4 et 6 cm, ce grand papillon présente des ailes orangées avec des motifs marron foncé, ainsi que cinq ocelles sur chaque aile.

Le Lasiomata megera est présent dans toute l’Europe ainsi que dans l’ensemble des départements français. Il s’observe le plus généralement de mars à octobre, et fréquente principalement les lisières de bois, les jardins, les carrières ou encore les landes.

Ce papillon orange apprécie beaucoup le soleil et la chaleur : il cherche en permanence à se réchauffer. Aussi, il a pour particularité d’être souvent installé sur le sol, contre un arbre ou contre un mur. Dans ce cas, il se présente toujours avec les ailes repliées.

Sous forme de chenille, ses plantes hôtes sont très variées : pâturin, brachypode, canche, agrostide, etc.

Le petit, le moyen et le grand Nacré

Papillon Nacré

Enfin, les Nacrés font partie des papillons les plus courants en France. Très appréciés pour leur beauté, ils présentent des ailes oranges et noires. Cependant, contrairement à ce que l’on pourrait penser, leurs différences ne se limitent pas à la taille. Voici les principales caractéristiques des trois papillons Nacrés :

  • Le petit Nacré a des tâches de couleur nacre sur ses ailes postérieures, qui sont elles-mêmes de couleur rouille. Aussi, des petits ocelles bruns avec des points blancs sont visibles sur le bas de ses ailes. Ce papillon a également des ailes bien plus anguleuses que ses deux grands frères.
  • Le moyen Nacré a des ailes postérieures avec une base verte. Les tâches sont bien plus discrètes, et les ailes sont nettement plus arrondies. Les ailes sont également de couleur rouille, mais cette teinte est beaucoup moins prononcée.
  • Enfin, contrairement à ses deux petits frères, le Grand Nacré n’a pas d’ocelles sur les ailes. Ces dernières ont également un important reflet vert. Cependant, il est bon de noter que le grand Nacré est parfois plus petit en taille que le moyen Nacré.

D’une manière générale, les Nacrés ressemblent au Tabac d’Espagne que nous avons cité en premier.

Les papillons Nacrés ont tendance à apparaître entre juin et août, et se trouve plutôt dans les milieux ouverts : friches, bois clairsemés, prairies, etc. Le moyen Nacré est de très loin le plus commun des trois, et on peut le voir dans toute la France. Les deux autres sont plus rares, mais ils semblent également présents dans tous les départements français.

Sous forme de chenille, les Nacrés consomment de nombreuses espèces de violette.

La Boutique Papillon propose des décorations, accessoires et bijoux de qualité pour un prix malin

Si vous aimez les papillons, alors aucun doute : vous allez adorer notre boutique, qui propose une multitude d’articles en lien avec cet animal : bijoux papillon, accessoires papillon, décorations papillon, et bien d’autres encore !

Soigneusement sélectionnés chez les meilleurs fournisseurs, nos produits bénéficient tous d’une garantie 30 jours « satisfait ou remboursé ». En effet, votre bonheur passe avant tout, et nous avons une totale confiance envers nos artisans partenaires. 😊

Nous proposons relativement peu de produits, pour la simple et bonne raison que nous sommes très exigeants quant à leur qualité. Peu importe ce que vous décidez d’acheter, vous aurez donc la garantie de recevoir un article parfaitement conforme à vos attentes !

Qui plus est, la livraison est 100 % gratuite en Europe, peu importe le montant de vos achats. Vous pourrez donc choisir tous les produits qui vous font plaisir, sans jamais vous soucier des frais de transport !

Notre site inclut un blog papillon, qui pourra vous apprendre des choses diverses sur nos amis lépidoptères

Pour finir, si vous êtes à la recherche d’informations sur les papillons, vous allez adorer notre espace dédié ! Sur notre blog papillon, vous pourrez trouver toutes sortes de renseignements et de détails fascinants sur nos amis volants. Voici quelques exemples de nos articles :

Vous l’aurez compris : peu importe le type d’informations que vous recherchez sur nos amis les papillons, vous pourrez facilement trouver votre bonheur sur notre site !

Et si vous avez une question qui n’a pas encore été abordée dans l’un de nos articles, n’hésitez pas à nous contacter en cliquant sur ce lienNous nous ferons un plaisir de vous y répondre, et si besoin de publier un nouvel article pour détailler ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *